Soutien de MC Vergiat, députée européenne

Message de soutien aux salariés,

Je veux par ce témoignage faire part de mon soutien et de ma solidarité aux salariés de l’entreprise NEXCIS.

NEXCIS-17062015-01Comment à la veille de la COP 21 peut-on laisser les salariés de cette entreprise innovante détenue majoritairement par des actionnaires publics dans une telle situation ?

Comment EDF a-t-elle pu décider subitement de cesser les activités de NEXCIS fin décembre alors même que la banque qu’elle a mandatée proposait de poursuivre l’activité, sans même attendre les conclusions définitives de la banque.

Comment EDF peut-elle renoncer à une technologie innovante prometteuse alors même que des dizaines de millions d’euros, notamment des subventions publiques, ont été investis dans ce projet ?

On met en avant la concurrence internationale et notamment chinoise en confondant panneaux et vitrages photovoltaïques.

Le marché des vitrages photovoltaïques n’a jamais été exploré mais les études montrent un marché prometteur.

Les salariés ont monté des projets de reprise pertinents et cohérents qui bénéficient du soutien des collectivités territoriales et que la BPI est prête également à soutenir.

Tout se passe comme si à terme, EDF craignait la concurrence de sa filiale et préférait la neutraliser.

Va-t-on une fois encore choisir le tout nucléaire au détriment des énergies renouvelables ?

Le Président et le directeur de NEXCIS sont ou étaient du moins jusqu’à période récente des personnels d’EDF et non des moindres. Ils sont donc juges et parties prenantes.

EDF doit céder l’usage des brevets, des locaux et des machines, comme UNILEVER a dû le faire pour les FRALIB. Elle doit permettre de laisser vivre cette entreprise comme le souhaitent les salariés.

L’Etat doit donc prendre ses responsabilités et donner sa chance à cette pépite du « made in France ».

Ne pas donner cette chance à NEXCIS après tous les investissements faits dans ce projet serait absurde, sur le plan économique, social, énergétique et écologique.

Il est encore temps de sauver NEXCIS.

Ma solidarité est totale vis-à-vis de ce projet et des salariés qui luttent non seulement pour sauver leurs emplois mais aussi pour faire vivre ce qui devrait être considéré par tous comme un fleuron de l’industrie et de la technologie.

C’est important pour ses salariés et aussi pour toute cette région qui a déjà tant souffert et souffrent encore de désindustrialisation.

Je vous souhaite donc bon courage, bonne chance et à bientôt.